Réveil plus tranquille que d’habitude. Le programme est de visiter la ville, de prendre le train et d’aller jusqu’à Crémone. Réveil donc à 8h.

Mais les enfants sont lents. Ils savent qu’il n’y aura pas de. Flo et donc ça traîne. Ça traîne beaucoup même.

Pour arranger le tout. Au moment où Pascal termine de gonfler le dernier pneu, celui de Solène, il réalise qu’il fuit. Il faut changer la chambre à air. 15 min de plus.

Nous décollons à 11h30 pour la gare. Je fais 2 propositions à la famille. Crémone ou carrément Venise pour se poser. Ils hésitent. Se poser, ne plus pédaler mais c’est aussi abandonner, arrêter le vélo.

On regarde encore un peu les blogs et on lit que la partie Venise-Trieste est affreuse en vélo. On choisit donc une solution intermédiaire. Ce sera Mantova. Mais pour les horaires, la sentence tombe ! Pas de visite de Pavie qui avait pourtant l’air très belle à voir comme ville. Le train part dans 30 min.

On a le temps de tranquillement amener les vélo sur le quai et de constater qu’en Italie aussi, ben les ingénieurs ferroviaires ne sont pas des flèches ! Le wagon a des marches. Et nous pensons toujours aux handicapés dans cette situation. On répartie les vélos dans 2 wagons. Direction Milano car nous avons un changement.

Arrivée catastrophe à Milano Rogoredo. On n’avait pas compris que plusieurs gare et que nous devions descendre à la première. Ce fut rock mais on l’a fait. 1h d’attente. On peut tranquillement s’acheter à manger et faire un truc encore jamais fait ! Picniquer dans une gare.

Arrivée du deuxième train. Encore des marches et un espace spécial vélos qui est dans le train à 3 marches de hauteur. Quel est l’ingénieur italien qui a pensé ce truc. 😩😥😡

Une fois les vélos installés, on a 1h45 de tranquillité. Les enfants commencent pas jouer puis rapidement

Arrivée à Mantova, on se prend un orage énorme. Mais vous savez quoi ? C’est un vrai vrai plaisir. De l’eau, de la fraîcheur.

On profite de l’orage pour manger une glace tranquillement en se mettant de temps en temps sous l’eau. Jamais été aussi cool de ma vie. J’ai les pieds trempés, je suis trempée de la tête au pied mais j’ai la banane. Plaisir simple difficile à expliqué mais c’est ainsi. Visite de la ville qui est magnifique avant de nous rendre à notre Agriculturo Turistoco, c’est à dire une ferme camping.

La plus vielle église de la ville époque romaine.

Basilic du Sang Sacré. Au milieu est conservé la lance qui aurait transpercé le cœur du Christ. Le soldat qui eu se geste se serait installé à Mantova. 3 églises furent construite en son souvenir, la vielle romaine, la basilique et une autre non visitée. La basilique est impressionnante car les murs ne sont pas seules mais peints. Entièrement peints, idem pour le plafond. C’est l’invention de la 3D au 15 siècle. C’est très beau et franchement bluffant.

Nous longeons le palais ducal des Gonzagues de Nevers et y découvrons de drôles d’habitants.

Sur le chemin magnifique vue sur un des lacs qui entourent Mantova. Les nénuphars sont déjà fermés mais on imagine le spectacle.

Arrivée au camping. Très calme, isolé, et le propriétaire est adorable. Il nous offre une de ses pastèques. Repas tranquille et au lit.

Demain il faut se lever à 6h00

J’espère que le récit et les photos vous ont plu.

Anne-Laure