Bonjour à tous.

Je sais que certains d’entre vous attendent ces articles.

Alors je me refuse à vous priver de ce petit plaisir. En tout cas cette année, il sera petit. Pas de grand voyage pour nous cette année malheureusement.

La vie est ainsi fait que parfois, il faut savoir se contenter de peu et y voir ce qu’il y a de grand dedans.

Or si vous avez bien regardé la photo de couverture, vous avez trouvez ce qui est grand dans notre petit tour de cette année.

Osiris. Nous partons pour la première fois avec notre chienne Border Collie Osiris.

Osiris est dans notre famille depuis la fin du mois d’octobre. Elle aura un an le 17/08.

Nous l’avons habituée à courir à côté de nos vélos. Elle s’arrête avant les passages piétons pour obtenir le droit de reverser. Elle cours sur le trottoir quand nous sommes sur la route. Reste au côté de mon vélo au besoin.

Sauf que tout cet apprentissage, c’est celui de la ville. À la limite de nos petits tours vers Méribel.

Aujourd’hui nous partons pour un vrai tour. Nous allons faire le tour du lac d’Annecy.

Il y aura du partage de route et de la piste cyclable. Il y aura des côtes et des descentes.

Nous avons enseigné à Osiris à monter dans une cariole. Ce fut facile quand elle était petite. Mais dès que la cariole a bougé… Osiris a eu peur.

Ces derniers jours, nous avons recommencer et Osiris à bien voulu rester…. un peu. Une fois qu’elle était fatiguée. Mais ça suffit à nous rassurer. Elle restera.

placeholder://

Donc ce matin, départ en train pour le tour du lac d’Annecy. Première fois que notre toutoune prend le train.

Premier fois que nous partons si peu chargés. Pascal n’a pas de cariole, nous n’allons jamais réussir à le suivre. On va lui imposer de faire 2 fois le tour du lac pendant que nous avançons tranquilles.

L’arrivée à Annecy est bien agréable. En fait tout le monde est impatient. De voir les paysages, de courir, de pédaler.

Nous partons en direction du lac. Osiris reste bien sûr le trottoir pendant que nous sommes sur la route.

Arrivée devant le lac, c’est l’euphorie. Courir, se lâcher.

Très vite nous surplombons le lac. Nous faisons le tour dans le sens des aiguilles d’une montre. Plus facile pour les montées. Plus difficiles pour les début d’Osiris. Il y aura du partage de route.

La chienne m’impressionne. Elle reste à mon vite, obéit super bien. Quand nous sommes en partage de route, je la garde juste à côté de ma roue. Le nez ne dépasse pas ma roue, elle est sur le bas côté.

Dès qu’elle peut courir, elle en profite. Elle est super heureuse. Les enfants sont ravis de l’avoir avec eux. C’est la grande aventure de cette année. Pas de voyage, pas de longue distance mais leur chienne avec eux.

Picnic à Menthon. Baignade pour les enfants.

Osiris râle après le vagues qui vont et viennent. Elle jape et tente de les attraper.

Nous repartons jusqu’au camping. Osiris est bien fatiguée mais elle à bien couru et bien obéi. Demain répit sur Annecy et sur Lyon.

Ce petit tout nous aura détendu les jambes et le cœur.

Vivement l’année prochaine.

Anne-Laure